Sélectionner une page

Le réchauffement climatique, ce n’est pas seulement la perspective de voir la mer à nos pieds, c’est aussi d’autres problèmes, pas toujours annexes.

Le pergélisol des régions de l’hémisphère nord dissimulaient une surprise très désagréable : des quantités impressionnantes de mercure. Près de deux fois plus que le reste du mercure naturel de la planète.

Des chercheurs de l’US Geological Survey ont étudié des échantillons de glace provenant du pergélisol d’Alaska et leurs estimations montrent que 793 millions de kilogrammes de mercure ont été piégés dans le pergélisol de l’hémisphère nord, depuis la dernière période glaciaire.

Si le pergélisol vient à fondre, alors cela aura de lourdes conséquences. Et la fonte a déjà commencé à travers le monde. Que ce soit en Arctique, où la fonte du pergélisol a révélé un virus (heureusement « endormi ») vieux de plusieurs milliers d’années. Ou encore en Sibérie, où la déforestation a engendré la fonte du pergélisol, provoquant à son tour l’effondrement de toute une région, créant un cratère géant.

[…]