Sélectionner une page

Un zadiste de Notre-Dame-des-Landes en 2018. —

  • La collapsologie est l’étude de l’effondrement de notre civilisation thermo-industrielle.
  • L’effondrement est « le processus à l’issue duquel les besoins de base ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».
  • Quel que soit le scénario de l’effondrement, la société devra revoir son mode de vie.

Oui c’est l’été, mais la fête est terminée. Cette année, on a voulu profiter de ce mois de détente pour se pencher sur la collapsologie, l’étude de l’effondrement de notre société thermo-industrielle. Pour ce troisième épisode, on étudie les scénarios de la catastrophe. Ne nous remerciez pas.

« L’effondrement est déjà une réalité », lance Pablo Servigne, coauteur de Comment tout peut s’effondrer(Seuil) et à l’origine du concept de collapsologie. Ce n’est pas un événement homogène qui arriverait en un jour comme on imagine l’apocalypse biblique, il s’étalera sur plusieurs années », précise l’ingénieur agronome et docteur en biologie. Et pour certains, -en Libye, en Syrie…-, il a déjà eu lieu.

Le mot « effondrement » recoupe plein de réalités différentes : un krach boursier peut dégénérer en effondrement économique et politique. « Une catastrophe climatique (ouragan, montée des eaux, sécheresse) qui provoque des migrations est différente d’un effondrement écosystémique (effondrement des populations d’oiseaux et d’insectes). C’est comme si on avait rempli une pièce de gaz, chaque paramètre ramène du gaz dans la pièce et on ne sait pas d’où va venir l’étincelle », explique Pablo Servigne. Pour les collapsologues, la question n’est pas de savoir si l’effondrement va avoir lieu, mais quand il touchera les pays occidentaux. Décroissance forcée, extinction de l’espèce humaine… On a imaginé trois scénarios du collapse.

1. Vivants… mais plongés dans le chaos

[…]